La Nissan Leaf obtient sa note de consommation d’essence de l’EPA

La Nissan Leaf est le premier véhicule a passer le nouveau système de notation de l’EPA pour donner une équivalence à la consommation d’essence pour les automobiles électriques. Le nouveau système est basé sur l’équivalence énergétique de l’électricité. Il est déterminé que 33,7 kilowatts heures d’électricité sont équivalents à une distance de 100 miles (donc 160 kilomètres). La batterie de la Leaf est bonne pour 24 kilowatt heures.

Cependant, les nombres ne disent pas tout. La Leaf fait l’équivalent de 106 MPG en ville et 92 MPG sur l’autoroute pour une note combiné de 99 MPG. La distance maximale parcouru par la Leaf mesuré par l’EPA est de 73 miles, presque 30% de moins que l’estimation de Nissan qui est de 100 miles. Dans des conditions réelles de conduite, l’autonomie de la Leaf devrait se situé entre 62 et 138 miles.

Le problème avec cette approche est qu’un gallon d’essence est un gallon d’essence alors que l’impact environnemental de l’électricité  utilisé pour charger la batterie de la Leaf varie selon le mode de production de la dite électricité. Si la Leaf est chargée via de l’électricité provenant d’une centrale au charbon, cela pourrait rendre cette automobile en fait moins intéressante écologiquement qu’une voiture à essence traditionnelle alors que si l’électricité provient de l’éolien, de l’hydroélectricité ou encore du nucléaire, l’impact environnemental serais presque nul.

Source Photo: Tom Raftery

Respond to this post